Avis sur les allergies alimentaires

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

L’Anses a émis un avis le 3 décembre 2018 faisant l’état des lieux sur les allergies alimentaires et proposant des orientations.

Les données de prévalence étant insuffisantes, il est impossible de conclure sur leur évolution en France. Les aliments les plus fréquemment responsables d’anaphylaxie sévère sont d’origine végétale (74%) en particulier fruits à coque et arachide. Parmi les allergènes émergents non soumis à l’étiquetage obligatoire : sarrasin, laits de brebis et chèvre. En prévention, il n’est pas recommandé de régime d’éviction pendant la grossesse et l’allaitement y compris chez les familles à risque. La diversification alimentaire doit débuter entre 4 et 6 mois chez tous les enfants sans retarder l’introduction des allergènes majeurs.

Lire l’avis de l’Anses