Blog

6 raisons de fuir les régimes amaigrissants

Suivre un régime pour perdre du poids semble logique. Pourtant, les régimes amaigrissants sont nocifs pour la santé et même contre-productifs à long terme. Voici les 6 raisons de fuir les régimes amaigrissants et d’opter plutôt pour une alimentation intuitive basée sur l’écoute du corps et de ses sensations alimentaires.

1. Les régimes déséquilibrent notre alimentation

Les régimes amaigrissants sont très souvent hypocaloriques, c’est-à-dire faibles en calories. Des apports trop insuffisants peuvent induire un affaiblissement du corps par manque d’énergie. Suivre un régime strict trop longtemps peut être dangereux pour la santé (troubles du rythme cardiaque, inflammations et fibroses hépatiques, calculs biliaires…). De plus, les régimes sont souvent hyperprotidiques, c’est-à-dire riches en protéines. Un excès de protéines affecte les reins et peut leur être fatal à long terme.

2. Les régimes sont éphémères

Certes, à court terme, les régimes amaigrissants font perdre du poids. C’est normal, puisque l’apport calorique journalier est réduit (parfois beaucoup trop). Cependant, dans 80 % des cas, les régimes se terminent par un échec et les kilos perdus sont vite retrouvés au bout d’un an [1]. A terme, on peut même dépasser son poids initial.

3. Les régimes provoquent un effet yoyo

Connaissez-vous l’effet yoyo ? Tout commence par une mauvaise image de soi, sous l’influence de la société et du marketing alimentaire. Bref, on se trouve trop gros(se) et on décide de faire un régime pour perdre du poids afin de se sentir mieux dans son corps. Les régimes fonctionnent dans un premier temps mais très vite on reprend du poids car, comme nous venons de le voir, les régimes sont éphémères. C’est ainsi l’heure de démarrer un nouveau régime. Et ainsi de suite…

4. Les régimes font grossir (eh oui !)

Lors d’un régime amaigrissant, notre corps stocke davantage, comme une sorte d’économie de précaution. Un régime se solde très souvent par une reprise de poids, parfois plus important qu’au départ. De plus, lorsque l’on perd du poids c’est principalement de la masse musculaire et lorsque l’on en reprend c’est plutôt du gras. C’est ainsi que, paradoxalement, les régimes font grossir et modifient la composition du corps : on se retrouve avec un poids plus élevé, et un corps plus mou.

5. Les régimes nous font culpabiliser

La faible ration journalière imposée par les régimes restrictifs entraîne une sensation de faim quasi constante. Au début, on tient bon car la motivation est présente. Mais cette entrave n’est pas durable et arrive le jour où l’on craque devant la tablette de chocolat. La culpabilité se fait sentir car on nous le répète souvent, « ce n’est pas bien de grignoter ! ». Alors, fatalistes, on se dit qu’on se rattrapera demain et on engloutit vite la tablette de chocolat sans laisser de traces… Autorisons-nous ce chocolat, et prenons le temps de le déguster, de le savourer avec plaisir. Il sera d’autant plus réconfortant !

6. Les régimes anéantissent l’estime de soi

Bien souvent, si une personne commence un régime, c’est en pensant que mincir l’aidera à avoir davantage confiance en elle. Mais c’est l’inverse qui se produit : les régimes étant intenables à long terme, les nombreux échecs finissent par altérer la confiance en soi… La dépression et la perte de l’estime de soi sont des conséquences psychologiques fréquentes des échecs à répétition des régimes amaigrissants. Ce sentiment d’échec n’est pas la faute de la personne, c’est la méthode qui n’est pas la bonne !

Alors que faire ?

L’obésité est une maladie chronique multifactorielle et sa prise en charge nécessite une démarche interdisciplinaire (médecin, diététicien, psychologue…).

Rien ne peut remplacer une alimentation diversifiée, en veillant à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas systématiquement nos besoins.

Par ailleurs, la pratique d’une activité physique plaisante est fortement conseillée afin d’affermir son corps, renforcer l’estime de soi, réduire l’anxiété, améliorer l’humeur et la qualité du sommeil.

L’approche que je propose s’apparente à une alimentation intuitive, basée sur l’écoute et le respect de ses sensations alimentaires ainsi que de ses émotions face à la nourriture. Je mange quand j’ai faim, j’arrête de manger quand je n’ai plus faim et j’apprends à comprendre mes compulsions alimentaires pour mieux les gérer. Plus facile à dire qu’à faire, c’est sûr. C’est pourquoi je propose de vous accompagner dans cette expérimentation d’une alimentation sensorielle, déculpabilisante et surtout…. éclairée ! Mon travail est de vous aider à retrouver une certaine forme d’harmonie avec votre corps et de favoriser une relation plus sereine face à l’alimentation, sans tomber dans les pièges des régimes factices.

[1] Rapport de l’Anses : « Risques sanitaires liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement », 25 novembre 2010

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec votre entourage :

Coline Girerd

Diététicienne psycho-nutritionniste

Ouest lyonnais

 

contact[@]alimentation-eclairee.fr

06 51 15 44 83

Membre de la coopérative 

Graines de SOL

 

SIRET : 509 249 017 00039

ADELI : 699508313

Mentions légales